Arrivée au temple d’Eriu

(Les Elus) contemplèrent un instant les éboulis léchés par les flots paresseux, puis Meretiel les emmena à l’écart. Au bout de quelques minutes, ils virent un bâtiment intact devant eux. C’était le temple d’Eriu, bâti après la catastrophe qui avait englouti la cité.

Ils avancèrent au pas, admirant les reflets de la pierre dorée qui scintillait lorsqu’un rayon de soleil perçait la grisaille. Arrivés devant les marches du temple, ils mirent pied à terre. Lyn dut se retenir à sa monture tellement ses jambes tremblaient. Décidément, elle ne s’habituerait jamais aux longues chevauchées.

La troupe monta les marches du temple et s’arrêta devant l’imposante porte de bois. Fiona se saisit la première du lourd heurtoir et frappa. Moins d’une minute plus tard, la porte richement sculptée s’ouvrit. Un vieillard les observa avec curiosité.

– Les Elus de la Prophétie viennent prendre possession du Livre de Tàin, annonça solennellement Meretiel.

Le vieil homme pâlit.

– C’est impossible… murmura-t-il.

– Pouvons-nous entrer ? demanda Fiona.

Le vieillard sembla enfin remarquer à quel point ils avaient tous l’air frigorifiés. Il s’effaça pour les laisser passer, puis il referma la porte derrière eux.

Il faisait bien chaud à l’intérieur du temple. De l’encens brûlait dans une coupole tenue par les mains géantes de la bienveillante Màv. Aux pieds de la statue brûlaient d’immenses cierges.

– Si vous êtes vraiment les Elus de la Prophétie, alors prouvez-le, dit le vieillard d’une voix tremblante.

Lyn fit enfler une boule d’eau entre ses mains et Fiona se mit à siffler comme un oiseau. Elles s’interrompirent en voyant la réaction du vieil homme. Il s’était pris la tête entre les mains et gémissait :

– Par Màv, qu’est-ce que j’ai fait !

Au prix d’un effort visible, il releva la tête et, regardant Lyn droit dans les yeux, il annonça :

Le Livre n’est plus en la possession du temple. Je l’ai déjà remis à un homme qui prétendait être un Elu.

Pour rester avec eux, c’est ici (prochainement)

Pour voir l’homme qui a pris possession du livre, c’est ici.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *