Adieux aux centaures

Quand il eut la permission de se lever, la nuit tombait déjà. Quindra le convainquit de rester une nuit de plus. Se perdre dans l’obscurité du Désert Glacé n’accélérerait certainement pas sa guérison. Aergad ne protesta pas, heureux de pouvoir passer encore un peu de temps avec ses nouveaux amis. Le lendemain par contre, rien ni personne n’aurait pu l’empêcher de partir. Il mit de l’eau à chauffer pour son bain et se rasa. Une fois propre et habillé, il pria Quindra de bien vouloir lui couper les cheveux. Il se demandait ce que penserait de lui Kataryn alors qu’il avait tant vieilli. C’était la première fois depuis des années qu’il se préoccupait de ses cheveux prématurément gris et de son visage marqué par les épreuves. La seconde d’après il s’en voulut d’avoir douté de l’amour de Kataryn. Elle lui avait suffisamment prouvé à quel point il comptait pour elle.

Aergad ne put partir qu’en début d’après-midi. Il lui avait fallu plus de temps qu’il ne l’avait escompté pour se préparer et faire ses adieux aux centaures. Il était heureux d’avoir eu l’occasion de vivre parmi eux. C’était un peuple hospitalier et généreux. Non seulement les centaures avaient pris soin de lui durant sa convalescence mais en plus ils l’avaient équipé pour son voyage. Aergad était ému de savoir qu’il serait toujours le bienvenu dans leur groupe.

Les centaures assistèrent avec curiosité au rituel de la Voie des Portes. Quand Aergad disparut, ils espérèrent qu’il était bien arrivé.

Pour rester avec Aergad, c’est ici (prochainement)

Pour en apprendre plus sur les centaures, c’est ici.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *