Départ pour le temple

Comprenant que c’était là qu’il devait se rendre pour avoir les réponses à ses questions, il entreprit d’ensorceler l’une des cartes de la Voie des Portes. Ce fut plus difficile que d’habitude, car il ignorait totalement où se trouvait ce temple. Néanmoins il finit par y arriver, grâce à l’image très précise que l’Observateur lui en avait montrée. Il se ménagea également une retraite au cas où il en aurait besoin : l’une des portes pourrait le reconduire au lieu de son campement.

Il rassembla ses affaires et replia sa tente avec soin. Péniblement, il apporta le tout au fond d’une grotte qu’il avait repérée en cherchant du bois. Il ne voulait pas trop se charger pour ce voyage, car de toute façon il disposerait de tout le nécessaire dans le temple. Il scella l’entrée par un charme de façon à ce que ni homme ni bête ne puisse trouver ce qu’il avait caché là.

Sortant le paquet de cartes magiques de sa poche, il le battit en évoquant l’image du temple multicolore se reflétant sur les eaux. Il récita la formule en Langue Ancienne, et les cartes s’envolèrent, tournoyèrent, tandis que l’une d’elle s’agrandissait pour devenir de la taille d’une porte. Le cœur battant, Aergad l’ouvrit, traversa le long couloir suspendu sans prêter attention aux rares voyageurs qui allaient et venaient loin de lui.

Quand il ouvrit la porte de sortie, il vit qu’il avait réussi.


Pour rester avec Aergad, c’est ici.

Pour en apprendre plus sur la Voie des Portes, c’est ici.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *