Huile sur toile 3/3

Voici une nouvelle de fantastique que j’avais écrite pour le collège, quand j’étais en 4ème…

Une nuit de tempête, je descendis pour boire un verre d’eau. Je passai par le salon, par curiosité, pour voir si le tableau avait encore changé.

En le voyant, je fus si surprise que mon verre d’eau s’écrasa par terre. L’air menaçant, les chasseurs pointaient leur fusil sur moi, visiblement prêts à s’en servir. Je ne pouvais y croire. Alors comme ça c’étaient bien eux, mes soupçons étaient donc fondés.

J’essayai de m’enfuir mais mes jambes étaient de plomb. Je vis leur doigt presser la détente ; les battements de mon cœur s’accélérèrent. Je savais que j’allais mourir. J’entendis une détonation, je tombai… et me réveillai par terre, empêtrée dans mes draps et trempée d’une désagréable sueur froide.

Encore tremblante, je descendis rapidement les escaliers, passai la tête par l’entrebâillement de la porte –il valait mieux ne prendre aucun risque en entrant complètement.

J’observai le tableau.

Il me sembla qu’il était tel qu’il m’était apparu la première fois.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *