Leïlan

J’inaugure une nouvelle série d’articles en vous proposant des fiches de lecture.

Le livre :

Leïlan (intégrale), de Magali Ségura. Editions Bragelonne

L’intrigue :

Axel, messager du royaume de Pandème, a réussi à entrer en Leïlan, le royaume des Illusions. Il doit rencontrer le roi de Leïlan pour lui faire une proposition de la part de son souverain. Mais en vérité, c’est le cruel duc Korta qui règne de fait. Ce-dernier pourchasse activement le Masque, justicier (ou justicière ?), seul rempart pour protéger la population des exactions de Korta. Les chemins d’Axel et du Masque se croisent à plusieurs reprises, et le jeune homme fera connaissance avec la joyeuse troupe qui entoure le justicier, ainsi qu’avec la belle et mystérieuse Fille-aux-yeux-bleus. Malgré son attirance pour elle, Axel n’est pas libre d’agir comme il l’entend : les Fées ont énoncé une Prophétie à son sujet…

Le personnage :

Mon personnage préféré est Jerry à cause de sa personnalité nuancée. Il est difficile d’en écrire plus à son sujet, au risque de gâcher le suspense. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est un monstre (au sens propre) dévoué à sa protégée. Au regard de son passé, c’est sans doute le personnage qui connaît l’évolution la plus intéressante.

Le lieu :

Le lieu le plus magique du livre est la Forêt Interdite. Cette forêt n’a rien à voir avec celle du même nom dans Harry Potter. Alors que la Forêt Interdite de Poudlard est sombre et pleine de dangers, celle de Leïlan est un refuge lumineux et harmonieux, du moins pour ceux qui ne se font pas tuer par le monstre qui en garde l’accès.

L’ambiance :

Ce livre est un croisement réussi entre un conte de fées et un roman de cape et d’épées.

Ce que j’ai aimé :

L’ambiance,

Les personnages attachants : ils ont presque tous une biographie plus ou moins fouillées, ce qui les rapproche du lecteur.

Le fait que l’intrigue se compose de plusieurs trames (celle d’Axel et de Vic, celle de l’affrontement entre les Fées et une puissance maléfique, celle entre Korta et le Masque).

Ce que j’ai moins aimé :

On retrouve certains clichés dans Leïlan (par exemple certains dialogues pendant les scènes de combat ou dans des descriptions).

Les monologues intérieurs des personnages écrits en italique.

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent découvrir une auteure de fantasy française (soyons un peu patriotes dans ce monde dominé par la fantasy anglo-saxonne 😉

Pour ceux qui veulent s’évader dans un roman d’aventures (bonne lecture de chevet ou de vacances).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *