Préparatifs de voyage

Aergad étouffa un cri de rage lorsqu’il vit que sa cachette avait été pillée. Après une brève recherche magique, il découvrit que c’était le fait d’une nymphe. Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même s’il n’avait pas pensé à inclure les nymphes dans son enchantement. Ces créatures étaient tellement rares, comment aurait-il pu deviner que l’une d’elles passerait par là ? Il n’apprendrait jamais que cette nymphe avait pour nom Isadora et que sa quête à elle n’était pas si éloignée de celle d’Aergad…

Il ramassa sa tente en maugréant. C’était la seule chose que la nymphe n’avait pas emportée. Il faut dire qu’elle n’en aurait pas eu l’utilité car les nymphes ne ressentent pas le froid et se moquent bien des intempéries.

Aergad avait encore une dernière chose à régler, puis il pourrait entreprendre son voyage. Il activa la Voie des Portes et se retrouva dans ses appartements au château de Gawin. Tout était sans-dessus-dessous, et il se douta que Clotaire n’avait pu garder pour lui le fait qu’Aergad était l’assassin de son père. Il ne lui en tenait pas rigueur. De toute façon, les intrus n’avaient normalement pas pu mettre la main sur ce qu’Aergad était venu chercher.

Il se dirigea tout droit vers l’alcôve où trônait son imposant lit, près duquel gisait son matelas éventré. Il leva son regard au-dessus de la tête de lit et repéra la pierre du mur qu’il avait délogée puis remise en place quand on lui avait attribué son logement. Tout en haut du mur, elle dépassait un peu par rapport aux autres, mais un œil non-averti n’aurait pu la remarquer car elle était cachée dans l’ombre du plafond. Aergad se concentra et sa magie combinée à celle de la rune volée à Artus firent tomber la pierre avec facilité. Elle s’écrasa sans un bruit sur un oreiller. Ravi, Aergad mit à profit ses nouvelles capacités pour attirer à lui le contenu de la cachette sans se déranger. Une bourse remplie de joyaux et de pièces d’or lui tomba dans la main. Il l’empocha et, ouvrant la Voie des Portes, il retourna au temple d’Ivëlië-Nemu. Ce serait son point de départ pour le temple d’Eriu car c’était le seul endroit du continent lointain des Terres Occidentales où il fut jamais allé.


Pour rester avec Aergad, c’est ici.

Pour suivre la nymphe qui a pillé sa cachette, c’est ici.

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *