Béatrix 2/10

A partir de ce moment, Béatrix était revenue chaque jour au même endroit, sauf qu’elle ne s’asseyait plus sur la pierre. Petit à petit, celui qui allait devenir Humbert s’était fait de moins en moins énigmatique, de plus en plus bavard.

Un jour, la jeune fille lui avait déclaré, songeuse :

– J’aimerais te donner un nom…

– Pourquoi ?

– C’est déroutant de ne pas pouvoir te désigner…

– Pour moi ça n’a pas d’importance.

Béatrix avait réfléchi, elle avait pensé à son chat, un compagnon qu’elle n’oublierait jamais, tout comme elle n’oublierait jamais l’étrange être qui était devenu son ami.

– Humbert, ça te va ?

– Ce nom n’a aucun sens pour moi, mais si tu l’as choisi, il doit être important. Si tu veux, tu peux m’appeler ainsi.

Depuis deux ans, Humbert et Béatrix étaient donc amis. Mais l’étrange petit homme ne parlait pas beaucoup de lui, il écoutait surtout et réconfortait son amie.

Cependant, Humbert paraissait soucieux depuis quelques jours déjà.

– Qu’as-tu ? lui demanda son amie humaine.

Les yeux verts cerclés d’or de Celui-de-la-Pierre scrutèrent le visage de la jeune fille. Il finit par dire :

– Notre Reine est morte.

– Vous avez une reine ! s’exclama Béatrix, étonnée.

– Oui, mais elle n’a pas de successeur car elle a perdu ses enfants lors du Grand Froid, il y a une quarantaine de lunaisons. Elle est aussi tombée malade mais elle a survécu. Le problème, c’est que tout le monde est digne de la couronne.

– Béatrix ? Où es-tu ?

– J’arrive ! hurla-t-elle.

– Je reviendrai te voir demain, chuchota-t-elle à l’adresse de son ami.


Pour lire la suite, c’est ici.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *